Funambule sur son fil

Oscille vacille,

Et tombe

Sombre

 

Dans le vide infini

De son pauvre esprit

Dans le charnier

De ses pensées

 

Et coule, se noie

Du noir il broie

et saigne son cœur

la vie l'écœure

 

Overdose de lui

et d'autrui

Il va sans but, errance

Il va sans vie, absence.